Mot de passe oublié ?

Actualités


La chasse aux fuites d'eau est déclarée

Pour déceler de façon instantanée les fuites d'eau sur le réseau d'eau potable, des capteurs de bruits sont actuellement installés sur les canalisations d'eau de la Métropole Lyonnaise. Objectif : protéger la ressource et maîtriser les coûts énergétiques.

Entre le volume d'eau potable introduit dans le réseau de distribution et le volume d'eau consommé par les usagers (particuliers, industriels, services publics), chaque année, la Métropole de Lyon doit faire face à des pertes en eau. Ce ratio, est ce qu'on appelle le rendement d'eau potable

Toute la complexité des fuites d'eau, qui peuvent se produire sur les 4000 km de canalisation du réseau, est qu'elles sont invisibles en surface. Jusqu'alors, la recherche était manuelle. Le diagnostic devait se faire rue par rue. Mais étant donné l'importance du réseau, il n'était pas possible de vérifier la totalité des canalisations dans l'année. D'où le souhait de la Métropole d'installer ces capteurs fixes dans des secteurs denses et très maillés. Leur principe est assez simple : grâce aux capteurs, placés sur les canalisations, et reliés à un central, les fuites sont repérées par le bruit qu'elles émettent. Par contre, les capteurs n'indiquent pas la nature de la fuite. Elle peut être très petite et faire beaucoup de bruit, alors qu'une canalisation fendue en deux peut émettre un son très faible. A partir du moment où une fuite est repérée, les réparations sont enclenchées très vite.

5 500 capteurs seront installés sur les 1 500 km de canalisation du centre-ville avec pour objectif d'atteindre 85 % de rendement.