Mot de passe oublié ?

Actualités


Un dispositif unique pour sécuriser l'alimentation en eau potable de la Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon prend des mesures pour améliorer la sécurisation de l'approvisionnement en eau potable de l'usine de secours de La Pape dont le captage est situé sur le lac des Eaux Bleues, au cœur du Grand Parc Miribel Jonage.
Le lac des Eaux Bleues subit, depuis la fin des années 90, une production importante de matière organique végétale. Ce phénomène, accéléré par le réchauffement climatique et appelé eutrophisation, est caractérisé par la présence d'algues et d'herbiers aquatiques en période estivale, qui oblige la Métropole à réagir pour garantir son secours en eau potable.


Le dispositif de secours de l'alimentation en eau de la Métropole


L'usine de la Pape et sa réserve du lac des Eaux Bleues constituent un dispositif de sécurité unique utilisé exclusivement en cas de crise sur la ressource principale de Crépieux-Charmy. Elles permettent à la Métropole de Lyon de bénéficier d'une autre source de production d'eau potable. Il est indispensable que ce dispositif reste mobilisable en permanence.

Depuis l'an dernier, les caractéristiques de l'eau prélevée ne permettent plus à l'usine de secours de la traiter de manière satisfaisante durant les mois les plus chauds. Afin de conserver cette ressource de sécurité, la Métropole de Lyon et Eau du Grand Lyon ont mené de nombreuses études afin d'envisager la meilleure solution pour ce site.

Une solution transitoire et expérimentale !


Les études ont montré que l'eau du lac a des caractéristiques plus adaptées, même sous de fortes chaleurs, si elle est prélevée loin du bord.
C'est pourquoi, la solution retenue pour alimenter l'usine de la Pape dans l'attente de sa refonte, est un pompage provisoire, installé sur trois barges, reliées par une canalisation flottante à la prise d'eau actuelle, située en bordure du lac.
Le chantier consistera donc à installer 5 pompes sur 3 radeaux. En cas de crise, elles achemineront l'eau vers la prise d'eau existante via une canalisation semi-flottante de 900 m de longueur.
Pour assurer la sécurité des usagers du Grand Parc, un balisage terrestre et aquatique sera installé et l'accès aux installations sera absolument interdit pour tous les usagers du lac. Des moyens humains seront aussi mis en œuvre afin d'assurer la médiation autour du site et la sécurité du public et des installations.



Les travaux d'une durée de 5 semaines débuteront début juillet. L'exploitation se fera sur les mois d'août et septembre. Le chantier sera ensuite replié, après que les caractéristiques de l'eau seront à nouveau compatibles avec les capacités de traitement de l'usine de la Pape. L'installation sera entièrement démontée fin octobre et un bilan sera tiré en lien avec le Symalim et la Segapal, respectivement propriétaire et gestionnaire du Grand Parc.

Le coût du chantier s'élève à environ 800 000 euros.
Une communication sur site est prévue pour les usagers du Grand Parc Miribel Jonage.

Une solution dans l'attente du projet de refonte de l'usine de La Pape


De manière plus durable, des travaux de refonte de l'usine de la Pape seront programmés dans le prochain mandat. Les délais d'étude, d'instruction réglementaire et de travaux sont estimés à 6 ans.
01 Juillet 2020 Publié dans Actualités'