Mot de passe oublié ?

Actualités


Innovation pour le lac des Eaux bleues

La métropole de Lyon est principalement alimentée en eau potable par les captages de Crépieux Charmy, situés entre le pont de Sermenaz et le périphérique Laurent Bonnevay.
Depuis les années 90, pour palier un éventuel problème sur ce captage principal, la métropole est équipée d'un secours. C'est l'usine de potabilisation de la Pape qui puise l'eau dans le lac des eaux bleues du parc de Miribel Jonage.
Sa mission : la transformer en eau potable par plusieurs phases de traitement complexes.
Mais voilà, tout se modifie, tout se transforme. Ce très beau lac n'échappe pas, lui non plus, à la règle. Conséquence du réchauffement climatique, il subit, notamment en périodes les plus chaudes, une prolifération d'algues. Devant cette évolution observée depuis plusieurs années, différentes alternatives provisoires ont été étudiées par Eau du Grand Lyon et par la métropole pour faire face à ces épisodes de dégradation aquatique (eutrophisation) croissants. L'objectif : continuer à produire de l'eau potable, y compris en été, avec la filière de traitement actuelle.
Ces études ont démontré que l'eau du lac est de meilleure qualité loin du bord, même sous de fortes chaleurs. C'est pourquoi, la solution retenue pour alimenter l'usine de la Pape en eau de meilleure qualité l'été, est un pompage provisoire sur barges. L'eau captée est acheminée par une canalisation flottante jusqu'à la prise d'eau actuelle. Cette dernière se trouvant en bord du lac.
Le chantier consiste à installer cinq pompes sur trois radeaux. Celles-ci sont alimentées en électricité par un groupe électrogène sur la berge. Elles acheminent l'eau vers la prise d'eau existante avec un débit de 4 000 m3/h via une canalisation flottante de 900 m de longueur avec un diamètre de 90 cm.
Pour assurer la sécurité des usagers du parc et du lac, un balisage terrestre et aquatique est installé.
04 Mars 2021 Publié dans Newsletter